IMG_6058.jpg

About

I never asked myself about what to do, drawing has always been an important and natural part of my life, since my early childhood it is something that I can't really explain, I need to draw. It is a spiritual form of accomplishment in my life, a philosophical, sensory and aesthetical quest. The paper has my preference, I treat it like a sensitive support, a skin. I used to draw most of the time with ballpoint pen and I now also explore other tools that I choose regarding their irreversible action possibilities : needle, carbone… mixed with watercolor. There's no premeditation in my art practice and the initial sketchs in my notebooks are often reinterpreted in a free way. My drawings are at the same time figurative, surrealistic and oneiric and probably find them roots in unconscious.  I grew up in Provence, surrounded by wild landscapes, my father and my grand father taught me the name of wild plants and animals, this has influenced my interest and my fascination on nature and its vital capacity. I feel very lucky today to know how to look at these living being all around us, not only animals, but also plants, when I look at them, I don't see a decor, but I see the power of life, the cosmic dimension of our existence. This part of my life may explain that my artwork has always been intimately related to nature. Vegetals, animals, mineral and femininity find a place all together with no distinction in my practice and feed my reflexion on the idea of what being alive means beyond of what I describe as "the illusion of flesh". The loss, absence, desire, and the rebirth are the themes explored, they make a link between my drawings. Since two years now, feminine body parts are represented in my drawings like an entity from which the empty and the desire are incorporated and mingle. My body of work is tending to be minimalist, and blank spaces have an important place, the subject matters are often alone, without decor or background,  I recently focused my interest on reading some writers (F. Cheng, H. Maldiney, C. G. Jung) who have influenced my thoughts and made some echo with the empty which I work with in my drawings and the fortuitous symbolic references. 

A propos

La pratique du dessin représente ce qu'il y a de plus vivant et sensible à mes yeux, c'est pourquoi je travaille essentiellement sur papier, que je l'exploite comme une surface sensible, une peau. Dessiner m'est nécessaire, cette activité s'inscrit dans le courant de ma vie de manière naturelle, déversant son flux vital sous forme d'images, et relève d'une forme spirituelle d'accomplissement, une quête d'absolu à la fois esthétique, philosophique et sensorielle. Je privilégie des outils irréversibles : stylo bille, aiguille, carbone…mêlés à l'aquarelle. Mon travail est intuitif et mes dessins à la fois réalistes, surréalistes et oniriques sont le résultat d'un contenu interne mêlant fantasmes et objets réels qui trouvent à exister sur, dans ou parfois à travers le papier. Ayant grandi auprès de la nature, j'ai eu la chance d'apprendre et observer les plantes sauvages. Cet enseignement m'a appris à regarder et considérer le végétal au-delà de son apparente inertie. Mon intérêt pour la nature est sans limite, j'y vois ce qui est invisible, le souffle, la dimension cosmique de l'existence. Cette nature au sens large : humain, animal, minéral et végétal, ainsi que la vivance qui s'en dégage exercent sur moi une certaine fascination et sont une source d'inspiration pour ma pratique, m'inspirant une réflexion sur l'idée du vivant au-delà de l'illusion de la chair. Absence, perte, désir et renaissance sont des thématiques qui se retrouvent dans mes dessins et les relient être eux. Depuis deux ans, mes dessins intègrent des représentations du corps féminin comme entité à partir de laquelle le désir et le vide s'incorporent et se côtoient. L'ensemble de mon travail épuré privilégie les sujets, solitaires, souvent dépouillés de décor, nus, crus au milieu et dévoilés sans retenue, dans une dynamique graphique de l'apparaître. Le vide avec lequel je travaille dans mes dessins de manière instinctive et les références symboliques inconscientes, ont trouvé un écho influent dans les lectures de F. Cheng, H. Maldiney et C. G.  Jung.

 

M. Degioanni, 2016.